La Petite Rapporteuse

Laurie Dupuis, rédactrice

J'ai tenté l'humour subtil sur Twitter (c'est un désastre)

Je suis de moins en moins sur Twitter (mais bien plus présente sur Instagram, ma nouvelle drogue), cependant j'ai eu envie de faire une petite blague suite à un tweet de Dominique Farrugia dimanche. J'aurai mieux fait de continuer à regarder Youtube.

Je savais que Twitter avait perdu de sa splendeur, notamment à cause de toutes ces personnes qui sont très premier degrés ou dans la critique constante. Peu importe les choix que vous faites, vous êtes critiqués ! Preuve en est avec la dernière vidéo de McFly et Carlito, les histoires autour d'Hanouna (je suis la première à critiquer ce point, sachez-le) ou encore le couvre-feu... Tout le monde y va de son avis, sans respecter celui des autres et parfois de manière totalement démesurée. 

D'ailleurs, j'étais déjà venu vous parler sur le blog des effets de bord des réseaux sociaux : Etre visible sur les réseaux sociaux, et les effets de bord. Cet article date d'octobre 2019 mais reste totalement d'actualité.

En voyant le tweet de Dominique Farrugia, j'ai tout de suite eu envie de balancer une petite vanne histoire de dédramatiser la situation. Il parle de sa perte de poids en postant une photo prise dans un miroir, où on le voit très clairement dans sa chaise roulante qui l'accompagne depuis plusieurs mois maintenant.

Lui parler d'un footing tous les matins, c'était quand même une absurdité qui faisait bien comprendre le ton humoristique de mon tweet. Enfin, c'est ce que je croyais... Car a priori la vanne n'était pas assez grosse pour être comprise de tous. Je dirais même que la majorité a pris mon tweet au premier degrés, me rappelant sa maladie et sa condition physique. Ca m'a toujours rendu triste de voir que les gens perdent leur sens de l'humour quand un handicap ou une maladie rentre en jeu. Alors que les gens qui en sont "victimes" préfèrent généralement ça à la pitié (on peut être empathique sans rappeler aux gens à quel point ils n'ont pas de chance).

J'ai maintenant assez de recul (et d'âge) pour réussir à ne pas me vexer quand vous me traitez d'imbécile, et heureusement. Alors prenez aussi un peu de recul pour comprendre que même les gens malades ou avec un handicap peuvent avoir de l'humour, et heureusement.

Les réponses à ma petite blague ont été particulièrement violentes nulles. Réaliser que les gens qui suivent un maître de l'humour tel que Dominique Farrugia ne comprennent pas le second degrés est une sacrée claque. Je vous ai posté ici les plus belles réactions. Je ne rend pas anonymes ces messages tout simplement parce qu'ils sont publiques sur Twitter. 

Avec tout cela, j'espère juste que le principal intéressé n'a pas été vexé puisque mon tweet était évidemment de l'humour. Mais puisque cela ne semble pas être si évident pour tout le monde, je commence à douter (de tout)... En tout cas, il ne s'est pas encore exprimé sur le sujet.

Pourquoi faire cet article ? Tout simplement pour la postérité, pour pouvoir relire celui-ci dans quelques mois. Mais aussi pour que certains prennent peut-être conscience de leur connerie.

Ces péripéties m'auront au moins donné l'envie de rédiger un nouvel article.

Je suis dans une grande période où je regarde énormément de vidéos Youtube pour m'enjailler (Merci Amixem, Joyca et les autres car le couvre-feu est moins difficile à supporter), et du coup j'ai eu énormément d'idées sur le titre de cet article qui auraient pû très bien fonctionner sur Youtube : 

  • J'ai voulu faire de l'humour sur Twitter ! (SPOILER : ça finit mal)
  • JE FAIS DU SECOND DEGRES SUR TWITTER ET ÇA TOURNE MAL

N'hésitez pas à me faire aussi vos propositions en commentaire, abonnez-vous à la chaine et mettez un pouce bleu (n'oubliez pas la petite cloche pour les notifications).  Bisous.

Humeur humour twitter

Ajouter un commentaire