La Petite Rapporteuse

Laurie, Blogueuse à Amiens

A cette femme assise devant chez moi

A cette femme assise devant chez moi, rencontrée un soir, en pleurs sur les marches de mon entrée.

Il y'a des rencontres qui vous changent une vie, des rencontres où le sentiment d'impuissance est trop grand pour être supportable. Et bien j'ai connu ce sentiment,  un soir en bas de chez moi, quand j'ai rencontré cette femme.  Nous avons discuté,  et j'ai rapidement compris qu'elle fuyait son mari, en se cachant là, sur les marches de l'entrée de mon immeuble. Elle pleurait, elle regrettait... Et j'étais complètement impuissante. Son mari a fini par surgir, s'énervant, l'insultant... Et moi j'étais là,  impuissante, entre les deux, la femme m'ayant demandé de rester auprès d'elle lorsqu'elle avait aperçu son mari arriver. Lui, il s'en fichait bien que je sois présente et que j'assiste à tout cela, pour elle je me sentais comme étant un soutien,  une roue de secours si besoin. Sauf que je suis restée impuissante. Le mari a fini par s'éloigner,  nous avons discuté,  elle a pleuré...  Je lui ai demandé si elle subissait des violences,  mais elle m'a assuré que non et qu'elle refusait d'appeler la police, de peur de perdre ce qu'elle a...

C'est toute une réalité qui fait surface, qui surgit et qui vous explose en pleine figure. Je me suis sentie tellement impuissante. Elle a fini par rentrer chez elle m'assurant que tout irait bien pour elle. Mais je culpabilise.  Qu'aurais-je pu faire ? Comment aurais-je dû réagir ?

Elle avait peur et j'étais impuissante. Cette femme aura marqué une partie de ma vie.

Cette femme assise en bas de chez moi

Humeur