La Petite Rapporteuse

Laurie, Blogueuse à Amiens

J'ai été caissière

Durant les vacances scolaires de Noël, étant encore étudiante, j'ai profité de celles-ci pour travailler histoire de payer mes études. J'ai réussi à décrocher un job dans un supermarché (il ne s'agit pas de faire sa difficile quand on veut trouver un job étudiant). Ce job consiste donc à être caissière. A première vue, rien de compliqué, non ?

Les préjugés

Qui n'a jamais entendu un parent dire à son enfant "Si tu continues comme ça, tu seras caissière ! ". Il est certain que ce métier est vu comme étant un "sous-métier". Quoi de compliqué à scanner des codes barres ? Après tout, pas besoin d'études pour faire ce métier ! Ce sont justement ceux qui n'ont pas fait d'études qui se retrouve là à vous faire payer vos courses... Pas la peine de faire semblant, ça vous est déjà arrivé de penser ça. 

Caissière : La réalité

Les tribulations d’une caissière

Extrait de la BD "Les tribulations d’une caissière"

L'illustration ci-dessus est parfaite pour expliquer ce que j'ai vécu.
Oui, cette situation m'est réellement arrivée...

La réalité est bien différente de ce que vous pouvez imaginer. Dans les "petits" magasins tels que Lidl ou Mutant, on te demande surtout d'être polyvalente. Tu ne seras pas seulement caissière, tu devras également t'occuper de la boulangerie, du rayonnage et du ménage dans le magasin en fin de journée. 

- Les codes à apprendre : Pour chaque légumes, fruits, boissons ou éléments de la boulangerie du magasin il y a un code à retenir pour que l'article passe en caisse (effectivement il n'y a pas de code barre sur les fruits & légumes, et nous évitons de vous faire sortir vos packs de boissons du caddie). Il y a donc environ une cinquantaine de code à retenir. Autant vous dire, même si je suis encore étudiante, impossible de tout retenir comme ça. Même après 10 jours de travail, je dois seulement en connaitre 10 ou 20... Il faut tout retenir, et rapidement (oui il faut toujours tout faire rapidement quand c'est comme ça). Heureusement certains clients sont compréhensifs, d'autres moins. Beaucoup moins.

- Le rayonnage : En plus d'être à la caisse, il faut également faire du rayonnage. Entassés sur de grandes palettes, les cartons vous regardent et vous attendent. Porter, ranger, porter, ranger, se baisser, porter... Le dos se souvient de cette courte semaine. Avec mon 1m65 et mes gros muscles (ou pas) pas toujours facile de soulever les cartons de 6 bouteilles de cidre doux pour les mettre en rayon. Quand votre journée se termine, vous êtes quand même soulagée de pouvoir relâcher tous ces muscles tendus et maintenant douloureux. Au moins, ça permet de se muscler.

- La boulangerie : Le rayonnage, la caisse.... Non, ça ne s'arrête pas là. On doit aussi s'occuper de faire cuire le pain, les croissants et tout le reste. Et ce, toute la journée (oui quand vous voyez écrit "24/24h" c'est bien la réalité !). Les caissières sont donc obligées de courir entre la caisse, le rayonnage et la boulangerie. Pas vraiment le temps de se promener entre les allées du magasin en fait...

- La politesse : "Bonjour/S'il vous plait/Merci/Au revoir" Très clairement, c'est la base de la politesse et chacun de mes clients y avait le droit, et le sourire n'était pas en option. Autant rendre ce moment agréable non ? Apparemment pas pour tout le monde... On me répond 1 fois sur 3, on agite sa carte bleue pour dire que l'on paye ainsi plutôt que de m'adresser la parole. Les gens vous prennent de haut. Alors quoi, à vos yeux j'ai loupé ma vie parce que je suis caissière ? Je pense que beaucoup d'entre vous ne serait pas capable de faire ce genre de métier car celui ci est physique et mentalement/moralement ce n'est pas tous les jours faciles quand en face de vous les clients vous méprisent. Mais avec mon peu d'expérience dans ce métier, je dois surement y apporter trop d'importance. Avec le temps, on doit devenir insensible à tout ça.

- La pression et le stress des clients : Mes premières heures en caisse... hyper stressantes ! Je n'ai pas la rapidité des autres caissières pour scanner les articles, je ne connais pas tous les codes et je ne connais pas l'emplacement de tous les codes barres, parfois il me faut chercher un peu... Oui, je débute. Mais les clients sont pressés, ils veulent juste payer et partir, peu importe si c'est votre premier jour ou votre 10ème année dans l'entreprise. Ils vous regardent, s'énervent, soupirent, ne décrochent pas un seul sourire. Je faisais mon maximum pour être rapide, pour ne pas faire d'erreur. Mais l'erreur est humaine ! Vraiment, un peu plus de compréhension ne serait pas de trop, croyez moi. On doit toujours faire plus vite, mais les super-héros n'existent que dans les films, désolé de vous décevoir.

- Le vol : c'est une réalité, le vol existe et sous bien des formes différentes ! On m'a fait la remarque sur Twitter que les caissières regardent toujours votre caddie avec insistance comme si vous étiez un voleur... Oui mais justement, si on ne le fait pas, vos packs d'eau ou autres boissons passent inaperçu et nous ne pouvons pas compter sur vous pour nous le dire (même si heureusement il existe encore des gens honnêtes !). Nous n'avons donc pas le choix quand on fait se métier, il faut inspecter vos caddies et sacs en tout genre, sinon c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. 

Pourquoi cet article ?

Il était temps de montrer à quoi ressemblait ce métier, de l'intérieur, et de considérer les caissières autrement. Il n'y a pas de "sous-métier". Et celui-ci est loin de faire partie d'un des plus facile. Alors la prochaine fois, pensez à dire bonjour, à sourire, et à nous répondre. Vous pouvez aussi parler aux caissières, être poli et souriant, ce sera plus agréable pour tout le monde.

Commentaires

  • Greg
    • 1. Greg Le 17/01/2014
    Il n'y a pas de sous métier et ce genre de boulot est d'autant plus méritant qu'il est nécessaire d'être polyvalent, patient, et efficace.
    Quand certains profitent d'un job a 2000 euros par mois et ne font rien de leur journée, je suis pas sur qu'ils soient méritant.
    Mais on les respecte plus que de simples caissières. Voilà toute l'ironie de ce monde.

    Merci pour cet article !
  • Organistic
    • 2. Organistic Le 20/01/2014
    Je rajouterai un aspect qu'une caissière rencontre et qu'il faut prendre en compte : les "bips" que chaque caissière entend une bonne partie de sa journée en scannant les articles.
    Ma prof de SES - en 2nde - nous en avait fait prendre conscience lors d'un cours : cela engendre une fatigue nerveuse qui se répète le lendemain.
    Donc non, il n'y a pas de "sot" métier.
    Ton article me fait compatir et j'espère que d'autres ne seront pas insensibles à celui-ci.
  • Gaelle
    • 3. Gaelle Le 12/11/2014
    Je viens tout juste de commencer à travailler à Lidl... OMG.. Je crois bien que le pire ce sont ces codes à apprendre.. je ne les saurai jamais.. j'ai une mémoire de poisson, et suis incapable de retenir des choses comme ça sans signification..
    Je vais avoir beaucoup de mal je crois, help me..
  • Laurie
    Bonsoir Gaelle !
    Bon courage pour ce nouvel emploi, pas facile au départ mais tu verra après une semaine les codes les plus courant commencent à bien rentrer dans la tête ! ;)

    Courage !
  • mireille
    • 5. mireille Le 19/09/2015
    T inquiete pas ça finit par rentrer lol et à Noël t auras l aura sur de jongle bells dans la tête même en sortant du boulot lol
  • Rébécca
    • 6. Rébécca Le 12/05/2017
    Bonjour ,moi je commence à travailler lundi et moi aussi j'ai une mémoire de poisson ! je suis stresser car je n'arrive pas à tous retenir !!! Je vais devoir également effectué une formation à Molenbeek ont ma dit qu'il étais préférable de prendre le train mais je ne sais pas si c loin de la gare quelqu un pourrais peu être m'aider ?
  • cath
    • 7. cath Le 28/07/2017
    Essayez la méthode de platon imaginez une piece de chez vous ou autre que vous connaissez bien 4 murs un plafond et un sol, vous avez ainsi en plaçant un objet ( fruit ou légume ) si la pièce fait un cube 4 angles 4 milieux de murs + le sol et le plafond soit 10 espaces par pièces .
    vous posez chaque légume dans un endroit avec son numéro (choisir un ordre ex croissant )et cela vous permet dans caser 10 dans un endroit familier et ainsi de suite , un deuxième espace fait 20 emplacements etc , ce n'est qu'une idée , j'espère qu'elle pourra aider quelqu’un , et bon courage .