La Petite Rapporteuse

Laurie Dupuis, Blogueuse

Non, les hommes ne sont pas les bêtes noires de notre époque

Depuis plusieurs semaines, j'écoute vos discours et conférences sur la place de la femme, je lis vos réactions concernant le féminisme et les envies d'égalité. En dehors des avis étant tout blanc ou tout noir, on n'oublie que même si les femmes souhaitent plus d'égalité et être reconnue autant qu'un autre, l'homme n'est pas pour autant la bête noire de notre époque et peut lui aussi être féministe. L'homme du 21ème siècle n'est pas forcément celui qui est responsable de la situation actuelle.

Hommes bêtes noires du siècle

Ces derniers mois, les discours à charge sont très nombreux contre les hommes. Notamment dans certains corps de métier, tel que l'informatique. Les hommes sont montrés du doigt pour leurs discours parfois sexistes, pour la discrimination faite auprès des femmes... Même si certains comportements peuvent effectivement être dénoncés, nous tombons aujourd'hui dans un excès qui va beaucoup trop loin et qui accuse l'homme dans toutes les situations. 

Les stéréotypes ont aussi une grande responsabilité dans tout cela. Nous partons du principe qu'une femme est de mauvaise humeur parce qu'elle a ses règles, ou qu'un homme n'est pas capable de faire deux choses à la fois, car nous avons toujours entendu dire cela. Mais est-ce vrai ? Il parait que les femmes ne sont pas faites pour certains métiers, mais comme d'autres pensent que les hommes ne sont pas fait également pour des métiers dit féminins : sage-femme (rien que le nom en dit beaucoup), secrétaire, assistant maternelle ou auxiliaire de vie (avec seulement 2,3% d'hommes), et d'autres.  Du coup, est-ce qu'on doit vraiment tenir l'homme comme responsable ?

La position difficile d'être un homme

Le comportement des femmes peut aussi être remis en cause. Dans certaines associations qui se battent pour la place des femmes, les hommes sont exclus. Alors la question se pose : la femme veut-elle être l'égale de l'homme ou être supérieure à lui ? C'est dans ce type de cas que l'on retrouve l'homme comme étant le mal du siècle.

Si nous souhaitons l'égalité, et cela reste un avis personnel, cela passe par plusieurs choses : des congés paternités équivalent à un congé maternité, des entrées gratuites en boite de nuit également pour les hommes, & co. Logique non ? Quand j'entends certaines femmes parler d'égalité mais tout en prônant la supériorité de la femme, cela me pose vraiment problème. 

Si nous restons dans logique convenable, nous ne devrions pas suivre les stéréotypes mis en place et nous devrions toutes et tous être capables aujourd'hui d'avoir notre propre avis sur la question et sortir des stéréotypes présents depuis bien trop longtemps.

Et puis finalement, ce n'est pas facile non plus d'être un homme. Nous sommes aujourd'hui au sein d'un société où il faut sans arrêt s'affirmer et se montrer fort. L'homme n'a pas le droit d'être faible, d'avoir mal, de vouloir être différent... A bien y réfléchir, cette position à tenir ne doit pas être évidente. D'autant qu'avec tous les discours que l'on entend, l'homme ne doit plus savoir quels sont les sujets sur lesquels il peut plaisanter et si il peut tout simplement aborder une femme dans un bar sans que cela semble déplacé.

Stéréotype et féminisme : le problème est plus général

Avant d'incriminer les hommes pour les tenir responsables de la situation, je pense qu'il faut surtout pointer du doigt un manque de compassion et de discernement sur certains sujets dans le part de tout le monde. Et puis les époques évoluent aussi. Il y a longtemps, cela pouvait sembler normal que la femme ne soit pas l'égale de l'homme, parce que l'évolution voulait cela. Et ce ne sont pas forcément les hommes qui en sont responsables, mais toute la communauté et notre culture sociale. Aujourd'hui encore, il suffit d'analyser le comportement de nos grands-mères pour comprendre que la situation était culturelle : les hommes à la guerre, les femmes au foyer. 

Et si nous arrivions tout simplement à pouvoir rigoler d'une blague un peu sexiste (ou qui peut sembler sexiste) tout en sachant que la personne qui la raconte n'en parle que pour le côté humoristique ? 

Pensez-y.

Humeur

Commentaires

  • Christophe
    • 1. Christophe Le 13/05/2019
    Hello Laurie,

    Merci, merci d'écrire des choses sensées !
    Combien de fois je me suis retrouvé à penser exactement la même chose, l’égalité va dans les deux sens, et c’est un travail d’équipe que de trouver cet équilibre !
    Bonne continuation

    Christophe

Ajouter un commentaire