La Petite Rapporteuse

Laurie, Blogueuse à Amiens

Le poulailler connecté amiénois s'appelle Eggs-iting

La toute première conférence de presse du projet Eggs-iting a eu lieu ce mercredi 05 octobre à Amiens dans les futurs locaux de la cantine numérique. Ce projet, né d'une idée au sein de l'équipe Awelty, commence à faire parler de lui dans la presse locale. Il est temps de s'y intéresser de plus près !

Le projet Eggs-iting

Depuis plusieurs mois, l'équipe du projet Eggs-iting travaille sur le premier prototype du poulailler connecté. L'idée du projet est de créer un poulailler ludique pour donner l'envie aux consommateurs d'avoir un poulailler chez eux afin de profiter de tous les avantages que peuvent offrir les poules. Le côté ludique se trouvera alors dans une interface qui permettra de gérer son poulailler : connaître les pontes, le niveau d'eau, la température, etc ... (un petit aperçu est disponible sur le site d'Eggs-iting)

Ce projet est né du constat que le marché de l'oeuf actuel marche sur la tête. 75% des poules pondeuses ne voient pas la lumière du jour et ne possèdent qu'un espace équivalent à la taille d'une feuille A4 (21 x 29 cm) pour vivre ! Un constat alarmant et délirant où personne ne pense à trouver une alternative à ce fonctionnement, mais plutôt à proposer d'arrêter de consommer de l'oeufs ! A l'inverse, Eggs-iting propose de changer le système actuel en réintroduisant des poules chez les particuliers pour entrer dans un cercle vertueux :

Cercle vertueux

Prototype de poulailler connecté

Lors de la conférence de presse du 5 octobre, l'équipe de projet a eu le plaisir de présenter son premier prototype de poulailler connecté avec notamment le calcul du nombre d'oeufs et l'interface de gestion du poulailler.

Aujourd'hui, les poulaillers vendus dans le commerce pour 4 à 6 poules se vendent entre 330 € et 450 €. L'équipe souhaite donc proposer ce poulailler connecté au prix de 600 € environ, avec un kit pour monter très facilement celui-ci. En effet, ce poulailler propose un système de briques (tel que des Lego) pour monter facilement et rapidement votre futur poulailler. Certaines briques contiendront alors la technologie nécessaire au fonctionnement du poulailler connecté.

Pour les plus curieux d'entre vous, une page Presse existe sur leur site internet pour découvrir le dossier de presse ainsi que les premières photos du poulailler et de sa technologie.

Par ailleurs, Gilles Pargneaux (député européen, vice-président de la Commission environnement, santé et sécurité alimentaire) apporte déjà son soutien à ce projet et lui souhaite beaucoup de succès ! (Un communiqué est disponible)

«L’idée est d’installer des poulaillers partout où c’est possible.» Arnaud Jibaut, conducteur de projet

Technologies du poulailler connecté

Côté technologies, tout a été pensé pour que celles-ci n'impactent les poules de quelque manière que ce soit, leur bien-être étant aussi l'intérêt de ce poulailler. Des caméras seront présentes dans le nid, ainsi qu'un capteur d'humidité et un détecteur de luminosité. Pour que toute la technologie fonctionne, la poulailler sera équipé d'un panneau solaire afin d'alimenter une batterie faisant fonctionner les différents capteurs. Enfin, pour faire communiquer toutes ces informations avec l'interface, un émetteur Sigfox est en place pour les transmettre. 


Un projet à découvrir en détail sur le site fr.eggs-iting.com ! Et retrouvez également Eggs-iting sur les réseaux pour suivre l'avancement du projet :

innovation Amiens